C’était l’un des endroits que j’attendais le plus à Bali : Munduk ! Il faut dire que l’on avait vécu une grosse désillusion lorsque nous sommes allés jusqu’à Java pour « rien ».

D’ailleurs, j’hésite encore à réaliser un article à ce sujet pour vous raconter notre mal chance à ce moment précis de notre voyage. Nous devions gravir le mont Kawah Ijen de nuit afin de pouvoir contempler le volcan qui a la particularité d’avoir une lave bleue (si si je vous jure).

Bref, nous avons passé une nuit agitée et nous avons du rebrousser chemin pour retrouver l’île de Bali.

Après avoir pris notre bateau de Banyuwangi jusqu’à Gilimanuk, nous avons pris un chauffeur qui nous a amené à Munduk directement. Comptez environ 350 000 RP pour le trajet et 3 heures de route quand ça roule bien.

Notre logement à Munduk

Après notre périple à Java, nous avions vraiment hâte de découvrir notre logement pour notre séjour à Munduk. Il faut dire que l’endroit semblait être parfait aux vus de nombreux commentaires élogieux à son égard.

Voici notre logement à Munduk : Umah De Madya

Quand nous sommes arrivés, nous avons été parfaitement reçu par la dame de maison (car il s’agit d’une maison d’hôte) avec qui nous avons beaucoup discuté. Mais c’est avec son grand frère, d’une soixantaine d’années, que nous avons le plus partagé durant notre séjour.

Nous avons été reçu comme des princes, notre chambre était très confortable et nous avions une vue imprenable sur les massifs environnants. Dans cet endroit règne un climat apaisant où l’on prend le temps d’apprécier la vie et ses instants.

Notre chère maitresse de maison nous a proposé la préparation d’un plat typiquement local que nous avons bien entendu accepté volontiers. C’était délicieux ! Quant à son frère, il nous a conseillé différents trekkings à réaliser dans le coin et il nous a même carrément accompagné le premier jour pour nous montrer le meilleur endroit pour entamer notre parcours à pieds.

Ça peut paraître un peu bête à dire mais nous nous sentions comme chez nous. Nous avions à chaque retour de trekking droit à un thé accompagné de bananes séchées. Il y avait toujours une attention pour nous afin de nous faire passer un excellent moment chez eux.
Nous gardons un chaleureux souvenir de ce moment passé avec eux dans leur magnifique maison d’hôtes.

Nos activités à Munduk :

Étant donné que nous restions que quelques jours sur place, nous avons alloué tout notre temps à de la randonnée. Il faut dire que le lieu s’y prête parfaitement et que les quelques touristes croisés dans le coin viennent ici pour la même raison.

  • Trekking côté cascades

Comme je vous le disais un peu plus tôt dans l’article, c’est l’hôte de la maison dans laquelle nous dormions qui nous a accompagné bien gentiment pour nous montrer le chemin. Il en a profité pour nous montrer les nombreux arbres fruitiers du coin (manguiers, jacquiers, cocotiers, cafetiers, cacaotiers…), il y en avait pour tous les goûts.

Ce qui est drôle c’est que son chien, qui l’accompagne partout, nous a suivi au début de notre randonnée et il connaissait clairement mieux le chemin que nous !
Nous avons beaucoup marché pour découvrir les différents lieux incontournables dans le coin. Parfois, il a fallu sortir le portefeuille (10000 RI par personnes) afin de pouvoir descendre voir certaines cascades. Cela permet de faire vivre l’économie locale et cela n’est franchement pas dérangeant.

 

Nous avons vu de magnifiques cascades dont une où nous étions parfaitement seuls et paisibles… Le moment parfait pour sortir le drone et faire quelques images magnifiques.
Nous avons marché pratiquement 4heures avant de retrouver le petit village de Munduk.

Sur le chemin, nous avons croisé des habitants qui vivent un peu plus reculés et qui n’hésitent pas à vendre des épices & boissons sur le chemin.
Nous avons même croisé un ou deux petits restaurants de passage dans lesquelles se reposaient quelques touristes aventureux.

 

  • Trekking côté rizières

Le lendemain matin, nous nous sommes levés plus tôt pour profiter un maximum de notre trekking annoncé bien plus long que la veille par notre cher hôte. Après un super petit-déjeuner nous sommes partis à la découverte des rizières qui bordent Munduk.
Au programme, pas mal de côtes et de descentes assez raides. Le pire étant les descentes bien pentus qui nous fatiguent pas mal et qui à la longue deviennent particulièrement douloureuses.

Nous avons vu de magnifiques rizières durant notre marche et à chaque fois les efforts en valaient la peine. Après plusieurs heures de marches nous avons décidé de « couper » à travers les sentiers battus pour gagner un peu de temps car Aurélie était particulièrement fatiguée à ce moment-là.

Nous nous sommes enfoncés dans une petite forêt et j’étais bien content d’avoir avec moi l’application Maps.me sur mon téléphone car elle m’a permis de me repérer et de nous faire avancer dans la bonne direction. L’avantage de cette application, c’est qu’elle nous permet de voir certains chemins et d’estimer la durée qu’il nous faut pour rejoindre notre point d’arrivé.

Pour la petite anecdote, à un moment nous sommes arrivés devant une rivière où il n’y avait aucun moyen de la franchir (pas de pont en bois… rien !). Nous avons jeté plusieurs grosses pierres dans l’eau et muni d’un grand bâton en bois nous avons pu trouver le moyen de la franchir sans trop nous mouiller. On a bien rigolé.

Et c’est après notre traversée que nous sommes tombés sur un habitat où vivait une petite famille au milieu de la forêt. La petite fille parlait un peu anglais et nous a proposé de venir boire une noix de coco chez elle. Nous l’avons suivi et avons découvert qu’ils vivaient avec peu de choses… En vérité, il n’avait rien.

Elle avait une petite soeur et un tout petit frère. La mère de maison était là, avec nous, mais ne parlait pas du tout un mot en anglais. C’est elle qui nous préparé la coco, qui nous a bien désaltéré après nos longues heures de marches.

Ils étaient tous très curieux de notre présence et la petite nous a carrément demandé d’où nous venions et où nous allions. Je lui ai demandé si elle voyait d’autres touristes comme nous et elle secouait sa tête pour me signifier que ce n’était pas vraiment le cas. Il faut dire que nous nous étions volontairement perdu dans cette forêt en suivant un chemin sur l’application mobile…

Aurélie était touchée par cette famille qui avait clairement peu de moyens et qui comptait beaucoup sur leur petite fille scolarisée qui savait s’exprimer en anglais. La petite était en extase devant les bagues qu’Aurélie avait aux doigts. Cette dernière proposera à la petite de lui en offrir une, qu’elle accepta bien volontiers !

Nous sommes repartis en ayant laissé de l’argent pour la coco et avec une pensée émue pour cette famille.

Après presque 5 heures de marche nous sommes enfin arrivés au village… Nous nous sommes arrêtés dans un restaurant et nous avons englouti notre repas ! Nous étions affamés !

Quelques restaurants sympas à Munduk :

Comme le veut la tradition à Bali, les Warungs sont très populaires. C’est pourquoi il faut faire attention car certains portent le même nom mais n’ont pas la même qualité de cuisine. Vous êtes prévenus ! 🙂

La vue vaut le détour même si niveau nourriture c’était bien mais sans plus. Je vous recommande d’y aller en fin de journée quand le soleil se couche pour profiter d’un panorama magnifique.

Endroit très sympa et calme. La nourriture était bien cuisinée.

Mon avis global sur Munduk :

Après mon passage mitigé à Canggu, j’ai pu enfin découvrir un petit coin de nature à Bali. Munduk est vraiment l’image que je me faisais de Bali avant d’y aller. Loin du tumulte touristique et vivant à son rythme, Munduk est un endroit à part qui m’a particulièrement charmé.

Est-ce que je retournerais à Canggu ? Oui avec plaisir ! Je vous recommande de booker un petit séjour à Munduk si ce n’est pas encore fait car les balades et l’hospitalité de ses habitants resteront gravés en vous pour longtemps.

Laisser un commentaire