Lorsque l’on voyage aux Philippines, il faut être conscient que les transports ne sont pas simples. Il faut bien préparer son séjour si on ne veut pas se retrouver à court de solution.

Car ici, les vols ne sont pas forcément réguliers et ne desservent pas forcément toutes les destinations souhaitées.

C’est ce que nous avons dû faire dans notre cas pour rejoindre El Nido en partant de Panglao (Bohol).

Il existe une compagnie aérienne qui fait un direct Bohol > El Nido et il s’agit de Air Swift. C’est une compagnie qui n’est pas donnée et si vous avez un budget un peu plus serré, voici ce que je vous propose comme itinéraire.

Attention, il faut prévoir une journée pour rejoindre El Nido depuis Bohol et ce n’est pas de tout repos, loin de là.

Rejoindre El Nido depuis Panglao (Bohol)

el nido panglao

A Panglao nous étions logé au Greenfield Hôtel pendant notre séjour à Panglao.  Nous avons pris un tricycle pour aller jusqu’à Tagbilaran (40 min) et 300 Pesos.

Une fois arrivée, il faut prendre un ticket pour un Ferry qui doit rejoindre Cebu depuis Tagbilaran. OceanJet est la compagnie qui permet de réaliser cette traversée de 2h pour 500 Pesos.

A Cebu, il faut ensuite prendre un taxi pour l’aéroport situé à 35mn et pour 300 Pesos.

A l’aéroport il faut prendre un avion pour Puerto Princesa de 1H. Nous avons opté pour la compagnie Air Asia que nous trouvons bien adaptées pour nos déplacements aux Philippines.

Une fois que vous êtes arrivés à l’aéroport de Puerto Princesa, il faut prendre un Van direction El Nido. La route va durer 5H et comprend 2 arrêts.

Dans notre cas, nous avons préféré prendre un Van privé pour être plus à l’aise et cela nous a coûté 6000 Pesos.

Attention, la route sur Palawan est assez difficile avec beaucoup de zigzags, des montées et des descentes. Surtout, les conducteurs roulent vites et parfois is flirtent avec la conduite dangereuse. Vous êtes prévenus.

C’est une longue journée mais elle est nécessaire pour rejoindre El Nido et pour profiter de la suite du voyage aux Philippines. Au départ, nous regrettions un peu l’idée d’avoir pris un Van plutôt qu’un avion qui nous aurait directement déposé à bon port en moins d’une heure.

Au final, nous avons adoré notre périple car il nous a permis de voir du pays et de sympathiser avec notre chauffeur Edguardo qui conduisait (parfois dangereusement) le Van et qui avait la fâcheuse tendance à s’endormir au volant. 😀

Laisser un commentaire