Quand nous avons préparé notre séjour aux Philippines, j’ai demandé à mon ami (kevin) qui vivait l’essentiel de l’année à Manille ce qu’il y avait de dingue à faire dans le coin. Et il m’a directement parler de nager avec des requins baleines à Oslob.

Sur le coup, j’étais excité à l’idée de pouvoir rencontrer le plus gros poisson de la planète. Et à la fois un peu stressé par le fait que j’allais être dans l’eau avec… #breath

Cette activité tombait bien puisque nous n’avions pas booké ce que nous ferions les premiers jours de notre arrivée aux Philippines.

Nous avons donc pris un hôtel directement à Oslob le « Ocean View Lodging House« 

Juste une petite parenthèse pour vous dire que cet endroit ne paye pas de mine mais qu’il vaut le détour. C’est un hôtel familiale qui est très propre et le personnel est aux petits soins. Si vous passez à Oslob, n’hésitez pas à vous y arrêter. De plus, le wifi est bon ! Ce qui est indispensable quand on est un digital nomad comme moi. Et croyez-moi, aux Philippines c’est compliqué !

Bref, sur internet j’avais trouvé un moyen de booker une journée nage avec les requins baleines + Sumilon Island + Waterfall… mais je trouvais les prix vraiment chers. J’en ai parlé à la concierge de l’hôtel qui m’a gentiment expliquée que c’était excessivement cher.

Elle nous donné les prix détaillés sur un bout de papier :

  • Whaleshark : 2000 Pesos (Pour 2)
  • Bateau pour traverser : 1500
  • Sumilon Island : 400 Pesos
  • Tricycle pour la journée : 500 Pesos
  • Waterfall : 100 Pesos

En tout on arrivait pour un peu plus de 4000 Pesos à 2 ! Alors que le prix le plus bas que j’ai pu trouver sur internet pour faire la même chose (en groupe) était à 3500 Pesos CHACUN.

Pour en revenir à l’activité, le chauffeur du tricycle nous a amené sur le lieu où on pouvait nager avec les requins baleines. Une fois sur place on est briefés pendant 20 minutes sur les règles à connaître pour que tout se déroule parfaitement (rester à 4 mètre de l’animal, ne pas le toucher sinon c’est prison, pas de flash, on ne plonge pas du bateau…).

Et nous voilà partis sur un petit bangka (bateau local) de 8 personnes. Nous faisons à peine 50m qu’on nous stoppe pour nous dire qu’on peut aller dans l’eau. Ni une, ni deux on s’y met on se jette à l’eau, avec le masque direct dans l’eau au cas où, un requin ne serait pas trop loin de nous.

Après 30 secondes dans l’eau quelqu’un nous interpèle pour nous dire qu’un requin baleine arrive vers nous. Je descends sous l’eau et là c’est dingue : il est vraiment très gros et sa nageoire me frôle (difficile d’être à 4m).

Pendant 30 minutes nous avons pu être au contact de plusieurs requins baleines qui étaient nourris par un petit bateau avec un Philippins qui donnait du plancton pour pouvoir l’attirer vers nous.

 

Mon avis sur l’activité des requins baleine à Oslob

 

requin baleine oslob avis

 

Pour être honnête, c’est clair que c’est un peu l’usine cette activité. Nous y sommes allés le plus tôt possible vers 6H00. Et déjà à cette heure-ci, il y avait du monde.

Alors oui, c’est très touristique et beaucoup sont celles et ceux qui veulent goûter au plaisir d’être avec un requin baleine sous l’eau. D’ailleurs beaucoup de personnes s’indignent quant au fait qu’on nourrisse chaque matin les requins baleines pour qu’ils puissent assouvir notre désir d’être près d’eux.

Je le comprends tout à fait même si je suis plus nuancé vis-à-vis de cela. Nous avons sympathisé avec « Joel » notre conducteur de tricycle, qui nous expliquait qu’il pouvait profiter de son activité grâce aux requins baleine et ainsi nourrir ses 8 enfants (oui oui, il n’a pas fait semblant).

Les Philippins ont trouvé un moyen de créer une attraction touristique qui est effectivement un peu borderline… Ils nourrissent les requins le matin et ceux-ci du coup prennent l’habitude de rester dans les environs pour profiter du repas généreux qui leur est offert quotidiennement.

C’est une forme de domestication et effectivement ça peut être un peu limite…

Pour notre part, nous avons passé un bon moment même si nous nous sommes fait la réflexion qu’il y avait pas mal de touristes qui faisaient cette activité.

Une solution ? Nager avec les requins au large sans les nourrir, c’est déjà le cas dans de nombreux pays mais aux Philippines, c’est peut-être un peu plus compliqué. Espérons que les choses évoluent dans le bon sens pour que tout le monde y trouve son compte.

Laisser un commentaire

Fermer le menu