Panglao est une destination phare des Philippines donc il était important pour nous d’y aller pour en avoir le cœur net. Nombreux sont ceux qui profitent de leur séjour à Panglao pour apprendre la plongée et obtenir leur « Open Water » au Padi.

De notre côté, la plongée ça sera pour une autre fois puisqu’Aurélie n’est pas très à l’aise dans l’eau. L’idée même d’avoir une bouteille sur le dos ne l’enchante pas vraiment. Je me voyais mal faire ça tout seul, puisque c’est vraiment une expérience à partager lorsque l’on apprend.

Comment rejoindre Bohol (Panglao) depuis Siquijor

Si vous avez suivi notre périple aux Philippines, vous savez maintenant qu’on a passé une semaine incroyable à Siquijor. A tel point, qu’on a même rajouté une nuit supplémentaire dans notre fabuleux Kiwi Dive Resort pour pouvoir nager avec les tortues à Apo Island.

Du coup, sur cette petite île, pour trouver un ferry qui peut nous amener à Bohol, ce n’est pas chose aisée. En effet, il n’y a qu’un seul direct ! Sinon il faut passer par Duguamete… et ce n’est plus la même histoire. Souvenez-vous bien qu’aux Philippines les transports c’est assez difficile et long.

Il faut prendre la compagnie OceanJet à Larena jusqu’à Tagbilaran et il n’y a qu’un seul horaire : 14H22

Les billets coûtent environ 500 Pesos par personne plus les frais du port (comptez 20 Pesos par tête). Il faut compter encore quelques dizaines de Pesos pour les baguages.

Il vous faut arriver en avance pour faire votre « check-in ». A savoir que le check-in consiste à vous attribuer des places assises puisque lorsque vous achetez le billet, les places assises ne sont pas comprises.

La traversée dure deux heures. Attention à la climatisation dans le bateau qui est très (trop) froide. Pensez à vous couvrir légèrement au cas où.

Notre logement à Panglao 

Pour se loger à Panglao, on s’y était pris un peu tard et les choix étaient plus que restreints. Tous les hôtels du centre affichaient complet à part quelques-uns bien trop coûteux. Mais nous avons fini par trouver un hôtel sympathique légèrement à l’écart du centre (3mn en scooter et 12 minutes à pieds).

Nous avons donc réservé nos quelques nuits au « Greenfields Tourist Inn ». Un hôtel récent qui est toujours en travaux, avec une petite piscine et la possibilité de louer directement un scooter sur place. Comptez 450 Pesos par jour pour la location d’un scooter.

Pour conclure sur cet hôtel, il s’agit d’un hôtel sympathique où le personnel est très agréable. Les seuls remarques que nous pouvons en faire sont :

  • – La route en piteuse état pour rejoindre l’hôtel.
  • – L’hôtel qui manque cruellement de charme.

Nos activités à Bohol (Panglao)

L’île de Bohol propose quelques activités bien sympathiques et qui ne sont pas forcément liées à la mer. J’entends par là, le snorkeling, la plongée, les différents jeux aquatiques ainsi que les « Tours » pour visiter les îles alentour.

Nous ne sommes restés que quatre jour sur place donc il fallait faire un choix concernant nos différentes activités. Je vous ai rajouté une activité à faire que nous n’avons pas faite pour une raison… je vous laisse découvrir pourquoi.

  • Balicasag et Virgin Island

Étant donné qu’on revenait à peine de plusieurs jours géniaux sur l’île de Siquijor, nous avions terminé par Apo Island qui nous avait permis de nager avec des tortues. En nous renseignant un peu, nous avons appris qu’il était possible de nager avec des tortues à Balicasag et que les coraux étaient magnifiques… Certains parlent même de l’un des plus beaux sites pour la plongée à faire aux Philippines.

Concernant Virgin Island, ce qui est intéressant à découvrir c’est ce grand banc de sable blanc au milieu de nulle part. Cette île nous tentait moins que Balicasag mais vu qu’elle était au programme… Allons-y !

Pour découvrir Balicasag et Virgin Island vous avez deux solutions :

– Prendre un tour operator local qui vous fera découvrir les îles dans des bateaux d’une trentaine de personne. (Comptez 400 Pesos par tête).

– Louer un bateau privé pour la journée afin d’être libre de partir quand vous le souhaitez et de profiter de votre journée comme vous l’entendez. (Comptez 2000 Pesos pour la location du bateau).

– Pensez que l’entrée sur chaque île est payante. (Comptez entre 200 et 400 Pesos à chaque fois).

Bon, autant vous le dire tout suite, la deuxième solution nous est apparue évidente car nous aimons prendre le temps de faire les choses comme nous l’entendons. Dans les Tour Operator classiques il est difficile de pouvoir rester à un endroit plutôt qu’un autre puisque tout est chronométré… Nous avions eu l’amer expérience en Thaïlande quand nous avions visiter Hong Island.

Comment louer un bateau privé pour visiter Balicasag et Virgin Island

C’est une question importante puisque personne ne vous proposera un bateau privé à Panglao sans que vous ne le demandiez. Le moyen le plus simple, c’est de demander à votre hôtel de s’occuper de vous trouver un bateau pour votre journée. Ne le faites pas le jour-même car il faut partir à 6h du matin. Mais jusqu’à la veille, il n’y a aucun problème pour réserver votre expédition.

Si vous êtes amateur de plongée, sachez que vous pouvez également louer les services d’un moniteur professionnel qui vous permettra d’avoir le matériel et de venir avec vous pour vous accompagner durant votre plongée. A Balicasag, il y a des plongeurs certifiés CMAS qui peuvent vous accompagner. Comptez 3500 Pesos en plus de la réservation du bateau pour une plongée à deux.

Attention aux arnaques avec les bateaux privés !

Quand vous louez un bateau, il peut vous arriver de tomber sur des personnes peu scrupuleuses qui peuvent ne pas vous écouter et vous faire passer une journée désagréable. Je vous en parle car c’est ce qui nous est arrivé. Nous sommes tombés sur un bateau qui nous a pressé et qui n’en a fait qu’à sa tête pour nous ramener trop tôt. Nous nous sommes plaints à l’hôtel qui a fait le nécessaire pour nous faire repartir avec un bon bateau et nous avons pu continuer notre journée plus tranquillement.

C’est pour cela que je vous invite à booker votre bateau privé avec votre hôtel car en cas de litige avec le bateau loué, ça sera à l’hôtel de prendre ses dispositions pour vous aider à trouver une solution. Car seul face à un enfoiré qui ne veut rien entendre et qui vous dit clairement : « si tu n’est pas content va voir la police »… c’est plus compliqué pour trouver un moyen d’avoir gain de cause.

Les dauphins au petit matin, des coraux magnifiques et un très sympathique banc de sable

Nous sommes partis à 6h du matin pour avoir la chance de voir des dauphins sauvages. C’était la première fois de ma vie que je voyais des dauphins sauvages et j’ai trouvé ce moment vraiment très chouette. Ils nagent en groupe à une allure rapide et les voir avec le lever du soleil c’était très beau.

A Balicasag nous avons pu profiter des coraux qui étaient vraiment très beau avec une fosse impressionnante. En étant au bord j’ai pu admirer des milliers de poissons qui nageaient autour de moi. C’était beau, paisible et le temps était arrêté.

Sur Virgin Island, nous avons pu faire quelques jolies photos et profiter d’une eau extrêmement chaude et parfaitement limpide. Seul légère ombre au tableau, les locaux qui viennent nous harceler pour nous vendre des bracelets et colliers et qui sont vraiment insistants.

Nous n’avons pas regretté notre journée même si avec le bateau privé ça n’avait pas très commencé. Le fonds marins ainsi que la bienveillance du nouvel équipage nous a permis de profiter de cette journée.

  • Tarsiers

Comme à chaque fois aux Philippines, nous avions notre petit scooter pour nous déplacer. Nous logions à Panglao et nous avions vraiment envie de découvrir le plus petit primate au monde. Il était hors de question de découvrir un endroit lugubre où ces pauvres petites bêtes étaient enfermées.

Après quelques recherches nous sommes tombés sur le Tarsier Sanctuary et malgré un peu de route pour rejoindre le sanctuaire, nous avons été agréablement surpris. Bon, il faut dire que étions seuls avec un guide et nous avons pu voir les tarsiers « libres » et non dans une cage. Ouf !

Ils ne sont pas plus de 6 pensionnaires et il n’est pas difficile de les trouver puisque la journée ils ne bougent plus. Ce sont des chasseurs nocturnes qui peuvent bondir à plus de trois mètres de haut mais la journée ce sont de véritable boules de poils inanimées.

La visite ne dure pas longtemps, il faut compter vingt bonnes minutes maximum, le temps de bien les observer et d’écouter ce que le guide nous apprend sur eux.

  • Kayak de nuit pour admirer les lucioles

Voilà bien un moment que je ne suis pas prêt d’oublier. Nous avions vu sur internet qu’il était possible de faire du kayak de nuit pour aller admirer les lucioles sur des arbres « magiques ». Nous avons donc réservé avec Kayakasia et nous nous sommes rendus nous-mêmes en scooter sur les lieux.

Pour la petite anecdote nous sommes arrivés pas mal en avance car nous avions du temps et que nous voulions régler notre réservation. Du coup, nous sommes partis avant tout le monde en kayak sur la rivière. Nous avons pu profiter d’un magnifique coucher de soleil et l’excellent « DG » nous a montré les mangroves en nous expliquant leur intérêt… Jusqu’à ce que la nuit soit totale.

Ensuite on est complètement plongé dans le noir pour aller voir les lucioles. Croyez-moi, c’est magnifique. Ca fait penser à Avatar car ça scintille de partout. Il est très compliqué de faire une bonne prise photo/vidéo car n’ayant aucune source suffisante de lumière il n’est pas chose aisée de capter la danse des lucioles. Mais heureusement mon A6500 a pu prendre quelques instants sympa.

Bref, nous avons passé en tout 3h avec le guide qui a été très patient et vraiment agréable. Une fois le tour en Kayak terminé nous avons pu profiter d’un excellent repas avec toute l’équipe et les touristes présents.

  • Chocolate Hills

Vous vous doutez bien que j’allais vous en parler. Car c’est LA chose à voir lorsque l’on est à Bohol. Désolé de vous décevoir mais nous avons fait l’impasse pour aller les admirer. La raison était très simple : les montagnes étaient toutes vertes à la période où nous y sommes allés. Donc elle n’avait plus rien de « chocolat ». Ceci étant dit, la prochaine fois qui nous repasserons dans le coin ça sera l’une des choses que je voudrais faire en priorité.

  • Se promener en scooter 

J’ai hésité avant d’en parler comme une activité à part entière. Mais si vous êtes aux Philippines n’hésitez pas à louer un scooter pour vous balader et mieux découvrir le pays. J’en parle car j’ai croisé pas mal de monde qui venaient en vacances aux Philippines pour rester toujours au même endroit (souvent très touristiques) et ce n’est pas très représentatif du pays. Bohol est une chouette île qui ne faut pas hésiter à parcourir en scooter pour y découvrir des petits villages forts charmants et sortir un peu de la masse « touristique ».

Quelques restaurants que je vous recommande à Panglao :

Panglao étant touristique il n’est pas difficile de trouver énormément de restaurants à chaque coin de rue. Il y a même un Dunkin Donut’s pour les inconditionnels des donuts…

Malgré le nombre incalculable d’endroits pour se restaurer, il a bien fallu faire un choix et je vais vous donner quelques endroits sympas :

  • Sunset Grill Authentic Mexican Food 
  • Henann Resort Alona Beach
  • Oasis Beach & Dive Resort
  • Pyramid Restaurant

Mon avis global sur Panglao (Bohol)

Je dois vous avouer que lorsque je suis arrivé à Panglao je ne me suis pas senti à l’aise tout de suite. Nous revenions à peine d’un séjour parfait à Siquijor avec de grands espaces naturels ou la végétation est luxuriante,  les plages magnifiques sont quasi déserte et orienté plus nature. Donc en arrivant à Panglao c’était le jour et le nuit comparé à notre séjour précédent, car il y avait du monde, du bruit et c’était très touristique.

Il m’a donc fallu un petit temps d’adaptation mais au final j’ai préféré m’extraire de la population pour découvrir Bohol en allant voir les Tarsier et surtout en faisant notre activité de Kayak le soir avec les Lucioles.

Est-ce que je reviendrais à Panglao ? Pourquoi pas. Car c’est un endroit parfait pour apprendre la plongée dans les meilleures conditions possible. Mais ce n’est pas ce que j’ai préféré aux Philippines.

Laisser un commentaire